BLOG

Tout savoir sur le polo

Technique, Grip et sweet spot

Technique de jeu de polo commentée par Stéphane Macaire

Le grip ou prise en main détermine le toucher de la balle. Un bon grip doit se faire avec fermeté et contrôle dans la prise et, le plus important, le maillet doit se positionner dans le prolongement du bras. On peut ainsi frapper la balle au centre de la tête du maillet, sur le sweet spot. Sweet parce que lorsque le maillet est bien positionné dans le prolongement du bras et qu’on touche bien la balle à cet endroit, on ne la sent pas.

Le poids du maillet n’a pas d’impact sur le grip. Avec un grip ferme, on subit toutes les contraintes du geste : l’impact de la balle, l’impact du sol parfois. Tout çà remonte par la main jusque dans l’épaule. Alors être ferme sur le grip, cela ne veut pas dire être crispé sur la prise.

Le grip « polo » est différent du grip « tennis ». La surface de frappe au tennis est plus importante et avec une raquette on peut donner de l’effet à la balle par un mouvement de poignet ou de main. Au polo, on ne fait pas d’effet. On essaie juste de frapper la balle sur le sweet spot. Le maillet a toujours une trajectoire très linéaire, dans l’axe du geste. On peut éventuellement comparer le grip « polo » au grip « golf ». Mais la meilleure comparaison reste la prise « fusil de chasse ».

Il existe un autre grip qu’utilisent encore certains joueurs de bon niveau, un grip qu’on peut appeller « relâché », avec une surface de prise beaucoup plus faible. C’est une prise plus en souplesse. Cela permet de se servir du maillet comme d’une fronde et de faire tourner le maillet comme si on tenait une ficelle avec un poids au bout.

Ceux qui sont habitués au grip souple ont un swing beaucoup plus rapide, trop peut-être. Les joueurs qui utilisent ce grip risquent d’être moins précis au niveau du toucher de la balle, ce qui donnera des frappeurs moins réguliers. Ces joueurs auront moins de contrôle en cas de difficultés. Un grip souple, c’est souvent une habitude jeunesse. Les enfants qui commencent tôt ne peuvent pas adopter une prise forte. Ils donnent un élan au maillet qui est trop lourd pour eux. Il n’empêche, de grands joueurs l’ont adopté. Carlos Gracida avait ce grip léger alors qu’il était 10 de handicap.

Quoi qu’on en dise, la meilleure transmission de l’énergie à la balle se fait avec un grip fort. Ainsi il n’y a pas de point faiblesse dans l’enchainement de l’épaule jusqu’à la tête du maillet.

Certains joueurs pour donner de l'angle à un coup vont modifier leur prise, mais sur un plan technique il est plus intéressant, en conservant toujours le même grip, de travailler sur l'axe du geste sans modifier l'ouverture ou la fermeture de la tête du maillet. Une fois que le joueur maîtrise les différents axes, il pourra y inclure une ouverture ou une fermeture de la tête du maillet pour amplifier les angles déjà obtenus par l'axe du geste.


#Polopedia

#PoloTechnique

#Jeudepolo


© 2020 Association P&A. Site créé par Balioscom