BLOG

Tout savoir sur le polo

Comment nouer la queue d’un cheval de polo.

C’est un tour de main facile à prendre, nous assure Catherine C., petissera au Polo Club de Chantilly. Pratique et rapide, c’est le nœud américain. Et ça tient.

Texte et photos Axelle De Borger


Le haut de la queue du cheval de polo est toujours épilée (et non rasée) avec une grosse pince à épiler. Cela évite que des crins ne s’échappent en touffes de la base de la queue lorsqu’on fait le nœud.


Pour commencer, on sépare une mèche de crins qu’on laisse de côté, à droite.


On entame une tresse bien serrée, de la longueur d’une main.


On plie la queue en la rabattant par le dessus. On sépare les crins restants non tressés en deux brins. On passe les brins de chaque côté de la queue et on les croise en dessous. Selon la longueur des crins restants, on fait un ou deux tours.

Avec le dernier bout de la queue, on fait une petite boucle. Avec la mèche de crin qu’on avait laissée de côté au début, on entoure la petite boucle du haut jusqu’en bas. Et on tire.


Le nœud est achevé. Pour l’enlever, il faut le soulever en tirant sur le petit crin et le noeud se défait tout seul.


Dans les tournois, les petisseros utilisent souvent trois bandes de ruban adhésif pour attacher les crins de la queue. C’est un choix esthétique. L’utilisation des rubans adhésifs n’est pas plus rapide car il faut faire une tresse jusqu’au bout de la queue et surtout il faut prendre le temps de les retirer à la fin du match, sans les jeter au sol !


#polopedia

#chevauxdepolo

© 2018 Association P&A. Site créé par Balioscom